Chaque personne est unique !

Notre équipe expérimentée se fera un plaisir de vous conseiller en détail et gratuitement sur toutes les questions relatives à votre santé :

L'artériosclérose, une maladie vasculaire : soigner naturellement le durcissement des artères

23 juin 2022
Dr Dorothee Bös et al.

L’artériosclérose est une maladie vasculaire très grave. Dans le monde occidental, on estime qu’environ la moitié des décès sont dus aux conséquences de cette maladie. Même si leur apparition est plus probable avec l’âge, vous pouvez faire quelque chose pour protéger vos artères de la “calcification”. Outre un mode de vie sain, plusieurs champignons vitaux peuvent aider votre santé.

Dans cet article, nous allons vous présenter les principaux champignons médicinaux en rapport avec cette maladie vasculaire et leurs mécanismes d’action.

Qu'est-ce que l'artériosclérose ?

Dans le langage courant, l’artériosclérose est volontiers appelée “calcification des vaisseaux” ou “calcification des artères”. Si une personne souffre d’artériosclérose, des épaississements se forment sur les parois de ses artères, semblables au calcaire dans les canalisations d’eau. Toutefois, dans les vaisseaux sanguins, il s’agit plutôt de cellules sanguines et de graisses, et accessoirement de calcium, qui s’accumulent de préférence dans la paroi vasculaire concernée. Dans le pire des cas, un thrombus (= amas de plaquettes sanguines) se forme et obstrue une grande partie ou la totalité du vaisseau. Illustration 3D du cœur humain, avec au premier plan une artère déjà bouchée menant au cœur. Dans le cadre de cette maladie vasculaire, les parois des vaisseaux se durcissent progressivement. En fait, les artères sont capables de se dilater et de se contracter, en fonction de la situation physique globale du moment. Les artères perdent cette capacité au cours de la maladie, ce qui les rend plus vulnérables aux ruptures. Il peut arriver que la paroi du vaisseau présente une fuite à un endroit ou même qu’une artère se rompe complètement. Des hémorragies internes potentiellement mortelles en sont alors la conséquence. Il existe un lien étroit entre l’artériosclérose et l’hypertension. Ainsi, une pression artérielle élevée est souvent le signe d’une calcification des vaisseaux. D’autre part, l’hypertension aggrave encore l’artériosclérose existante. Pour éviter d’entrer dans ce cercle vicieux, il convient de soigner naturellement l’athérosclérose le plus tôt possible.

Obtenez des informations gratuites dès maintenant débloquer sur le thème "Artériosclérose

Frauenhände auf der Tastatur eines Laptops - auf dem Bildschirm ist eine Fachinformation zum Thema Arteriosklerose zu sehen

Après avoir envoyé le formulaire rempli, vous recevrez un e-mail avec un lien de téléchargement.

Comment sont constitués nos vaisseaux sanguins ?

Dans le contexte de l’artériosclérose, seule la structure des artères nous intéresse. Ce sont les vaisseaux sanguins par lesquels le sang oxygéné s’écoule du cœur vers la périphérie. Les veines, par lesquelles le sang est pompé pour revenir au cœur, ne sont pas affectées par cette maladie vasculaire. Graphique montrant la différence entre les vaisseaux sanguinsLa paroi des artères se compose de trois couches différentes, dont la plus interne est appelée “couche endothéliale”. Son nom provient des cellules endothéliales qui la composent. En dessous se trouve la couche musculaire moyenne. Dans les artères proches du cœur, ce niveau intermédiaire est très extensible, alors que dans les zones périphériques, il se caractérise par sa capacité à se contracter fortement. Une couche de tissu conjonctif entoure les artères à l’extrême. En moyenne, les vaisseaux sanguins situés à proximité du cœur ont un diamètre important. Au fur et à mesure qu’elles s’éloignent, elles deviennent plus petites et sont alors appelées “artérioles”. L’échange de substances proprement dit se fait par les plus petits vaisseaux, les “capillaires”. Il existe de minuscules vaisseaux sanguins appelés “vasa vasorum”, spécialement conçus pour fournir de l’oxygène et des nutriments aux parois des vaisseaux.

Comment se développe l'artériosclérose ?

En principe, notre circulation sanguine est soumise à un processus de vieillissement normal. Les vaisseaux perdent alors de leur élasticité et se durcissent en quelque sorte. Un certain rétrécissement dû à l’accumulation de dépôts sur les parois des vaisseaux est également courant. Ainsi, lorsque nous parlons ici de maladie vasculaire, nous faisons référence à une calcification des artères qui survient trop tôt dans la vie et/ou qui est plus prononcée que ce que l’on observe habituellement avec le vieillissement. Saviez-vous qu’il existe une multitude de champignons vitaux qui, grâce à leurs propriétés antioxydantes, luttent contre les processus de vieillissement prématuré ? En cas d’artériosclérose, le problème est que les vaisseaux se rétrécissent fortement d’une part et perdent de leur élasticité d’autre part. La cause en est généralement des lésions de la paroi vasculaire associées à des processus inflammatoires. Notre organisme est tout à fait capable de réparer de telles blessures. Pour que cela se passe bien, il faut toutefois que les conditions de départ soient idéales.

Comment le corps répare-t-il les parois vasculaires endommagées ?

Si la couche endothéliale d’une artère est endommagée, des cellules dites “spumeuses” peuvent se former à cet endroit. Ils sont issus de cellules immunitaires contenues dans le sang, les monocytes, qui se transforment en macrophages en migrant vers la couche vasculaire. Ils sont en quelque sorte le pansement ou le remède naturel du corps en cas de blessures et d’inflammations de la paroi vasculaire. Les cellules spumeuses absorbent les graisses du sang par l’intermédiaire de certains récepteurs. Cela leur permet de se développer fortement. Les cellules musculaires peuvent également absorber davantage de graisse et s’épaissir – deux phénomènes qui nuisent au flux sanguin, mais qui semblent également être un mécanisme de réparation du corps. En cas d’artériosclérose, les cellules spumeuses se développent de manière excessive, de sorte qu’elles entravent progressivement le flux sanguin normal. Là où elles se trouvent, la paroi des vaisseaux devient alors également fragile. Les cellules spumeuses envoient également des messagers qui attirent d’autres monocytes. Plus ils sont nombreux à se fixer sur la paroi interne de l’artère, plus le risque d’occlusion est élevé. Parallèlement, l’inflammation associée aux dommages s’étend de plus en plus. Pour éviter que le sang ne s’échappe lorsqu’une déchirure se forme dans la paroi du vaisseau, des facteurs de coagulation sont activés. Les artères se durcissent et se rétrécissent automatiquement. En conséquence, la pression artérielle augmente. Or, une pression artérielle élevée nuit à son tour aux vaisseaux sanguins. Un cercle vicieux se met en place. Pour éviter que celui-ci ne se mette en route, il est très important de prévenir naturellement et à un stade précoce une éventuelle calcification des artères.

L'importance de la microcirculation

Le mécanisme que nous venons de décrire, qui consiste à réparer les petites lésions de la couche endothéliale à l’aide de cellules en mousse, peut se dérouler sans aucun problème. Cependant, la microcirculation peut expliquer pourquoi elle devient un problème de santé grave dans certains cas. Il s’agit du flux sanguin dans les minuscules vaisseaux qui alimentent les parois des grandes artères. Représentation graphique des différents stades de l'artérioscléroseLes vasa vasorum sont particulièrement sensibles aux conditions défavorables telles que l’acidité ou l’inflammation latente. En conséquence, ils n’alimentent plus les cellules des parois vasculaires de manière optimale. Ainsi, les murs s’abîment plus facilement et les processus de réparation “dérapent”. Les dépôts sont de plus en plus importants. Les médecins parlent dans ce contexte de “formation de plaques”. Des études sur les animaux ont montré qu’une mauvaise irrigation des parois artérielles entraînait une athérosclérose, tandis que la stimulation du flux sanguin dans les minuscules vaisseaux permettait même de guérir les rétrécissements existants. C’est sans doute pour cette raison que le champignon vital auricularia fait régulièrement ses preuves lorsqu’il s’agit de soigner naturellement un durcissement des artères. En effet, il stimule généralement le flux sanguin et favorise ainsi une circulation optimale du sang, même dans les plus petits vaisseaux.
Weiße Anführungszeichen in dunkelblauem Kreis
Monsieur E. J. de Pinneberg

RAPPORTS D'EXPÉRIENCE
"Je souffrais d'un taux élevé de lipides sanguins, notamment de triglycérides qui étaient beaucoup trop élevés. Les taux de lipides sanguins se sont améliorés. Depuis 20 ans, j'ai essayé différents médicaments. Je prends maintenant les champignons médicinaux Maitake et Cordyceps depuis environ quatre mois. Les taux de lipides sanguins se sont améliorés. Je vais continuer à prendre des champignons".

Weiße Anführungszeichen in dunkelblauem Kreis
W. K. de Hanau

RAPPORTS D'EXPÉRIENCE
"J'ai subi trois pontages en 1994, un pontage en 2005 et une nouvelle valve cardiaque. Depuis un an, je prends du shiitake pour l'artériosclérose et l'hypertension. Le cholestérol total, le HDL, le LDL sont tombés à la normale".

Weiße Anführungszeichen in dunkelblauem Kreis
Mme E. P. de Lich

RAPPORTS D'EXPÉRIENCE
"Après deux pneumonies passées sous silence, j'avais des bronchites, des sinus encombrés de mucus, une tension artérielle trop basse, une dépression et des taux de cholestérol élevés. Grâce à Cordyceps, Shiitake et Reishi, tout a été éliminé. Les valeurs sanguines sont à nouveau correctes".

Weiße Anführungszeichen in dunkelblauem Kreis
Monsieur E. K. de Geisenheim

RAPPORTS D'EXPÉRIENCE
"Je prends des shiitake depuis 2004. Je ne peux que recommander ces champignons. Mon état est équilibré".

Quels sont les facteurs de risque de l'athérosclérose ?

Le rôle du cholestérol

Dans le contexte de l’hypertension et de l’artériosclérose, le cholestérol a longtemps été pointé du doigt. Comme les graisses se fixent sur les parois cellulaires, elles ont été considérées comme la cause de la calcification des vaisseaux. Il est désormais clair que cette vision est trop limitée. En fait, les cellules spumeuses absorbent la graisse du sang pour effectuer des réparations. Ainsi, un taux élevé de cholestérol doit plutôt être considéré comme un indicateur de dommages vasculaires existants. À ce stade, la cause et le symptôme ont donc été en quelque sorte inversés. Illustration 3D d'une partie du système digestif qui émet une lumière jaune-orange alarmante. L'estomac est particulièrement touché.Mais la graisse n’est pas tout à fait innocente non plus. En effet, il est bien connu que la graisse abdominale favorise l’hypertension et les inflammations persistantes dans le corps. Ces deux facteurs exercent à leur tour une pression sur les artères. En tant qu’organe digestif central, l’intestin souffre également d’une mauvaise alimentation trop riche en graisses, notamment d’origine animale. En conséquence, la flore intestinale est déséquilibrée et un “intestin qui fuit” (leaky gut) peut se développer. Celui-ci contribue à son tour à des processus inflammatoires persistants dans les vaisseaux. Il est donc tout à fait justifié d’examiner les taux de lipides sanguins en cas de suspicion de maladie vasculaire. À titre indicatif, le cholestérol HDL doit être présent dans un bon rapport avec le LDL (ratio LDL / HDL d’environ 2-3). Il est en effet considéré comme le “bon” lipide, celui qui transporte le cholestérol des vaisseaux vers le foie. En revanche, le taux de LDL devrait être plutôt bas, car le LDL transporte le cholestérol dans le sens inverse. Le LDL oxydé est particulièrement nocif pour nos vaisseaux. Pour minimiser cela, un faible taux de LDL est tout aussi essentiel qu’un bon apport en antioxydants. C’est pourquoi les champignons vitaux sont si précieux pour notre santé. En effet, en plus d’avoir un effet positif sur le métabolisme des graisses, ils sont riches en antioxydants. Enfin, en ce qui concerne le taux de triglycérides, une valeur supérieure à 150 mg / dl est considérée comme un facteur de risque.

Le stress comme facteur de risque

Il est bien connu que le stress est néfaste pour notre corps. Cela inclut également les artères. Sous une pression constante, nous ne pouvons pas nous rétablir. L’exercice physique, la relaxation et une alimentation équilibrée sont souvent négligés en cas de stress. Cela favorise à son tour la formation de radicaux libres d’oxygène, ce qui augmente le stress oxydatif. Les radicaux libres attaquent également les cellules endothéliales des vaisseaux sanguins si elles n’ont pas été interceptées auparavant par le cholestérol, ce qui produit des LDL oxydées qui ne sont pas moins nocives.

Sous l’effet du stress, l’organisme sécrète également davantage de cortisol, une hormone. Celui-ci maintient notamment le taux de glycémie à un niveau élevé afin de fournir suffisamment d’énergie aux cellules sous la pression de la performance. Malheureusement, un taux de glycémie constamment élevé est néfaste pour les parois de nos vaisseaux sanguins et favorise ainsi la formation de plaques. Le stress et l’inflammation stimulent la production de cholestérol.

Les infections sont un autre facteur de stress au niveau physique. Des recherches récentes indiquent que les modifications artériosclérotiques des vaisseaux pourraient être étroitement liées aux infections. C’est pourquoi, en plus de toutes les autres mesures, il est toujours important de soutenir le système immunitaire si vous souhaitez soigner naturellement une calcification des artères. C’est là que les champignons vitaux, avec leurs bêta-glucanes et autres ingrédients précieux, offrent une aide complète.

Chaque personne est unique !

Notre équipe expérimentée se fera un plaisir de vous conseiller en détail et gratuitement sur toutes les questions relatives à votre santé :

Tabagisme et phosphate

Gros plan sur une cigarette en train d'être inhalée par un homme.La consommation de tabac est probablement l’un des facteurs de risque les plus graves en ce qui concerne le développement d’une maladie vasculaire. La nicotine toxique libère de grandes quantités de radicaux libres dans le corps. Cela augmente non seulement la probabilité d’artériosclérose, mais aussi de diverses autres maladies graves comme le cancer. Les additifs phosphatés sont présents dans de nombreux aliments transformés. Le fromage fondu, par exemple, en contient beaucoup. Mais on en trouve également de grandes quantités dans les boissons non alcoolisées, les saucisses et les kebabs. Cachés derrière les numéros E338-341 et E450-452, ils servent à la conservation des aliments. Nos artères, en contrepartie, les rendent malheureusement beaucoup moins durables. Il a en effet été démontré que les additifs phosphatés sont de puissants déclencheurs d’athérosclérose.

Diabète

Un diabète mal contrôlé présente toujours un risque d’hyperglycémie persistante. Nous avons déjà mentionné le fait que ce dernier présente un risque pour les parois vasculaires. Illustration en 3D des plaquettes sanguines humaines et de la congestion de la circulation sanguineMais le “diabète” pose un autre problème : les diabétiques présentent souvent des taux élevés d’ADMA (arginine méthylée). De plus, un taux élevé d’ADMA bloque la production de monoxyde d’azote (NO). Mais dans le domaine vasculaire, le NO joue un rôle important car il a un effet relaxant sur les muscles lisses des vaisseaux. Lorsque le taux de NO est bas, les artères sont donc relativement rigides et inflexibles. D’ailleurs, le taux d’ADMA augmente fortement chez tout le monde juste après un repas riche en graisses ! Les diabétiques doivent supporter un autre facteur de risque pour leurs vaisseaux : l’hyperglycémie peut entraîner la saccharification des structures protéiques. Ceux-ci peuvent à leur tour causer des lésions aux parois des vaisseaux. Enfin, les personnes atteintes de diabète présentent souvent une hypertrophie des plaquettes sanguines. Ces derniers entravent le flux sanguin du seul fait de leur taille, ce qui est particulièrement grave dans les minuscules capillaires et les vaso vasorum.

Homo cystéine

Enfin, nous souhaitons aborder brièvement l’homocystéine comme facteur de risque de maladie vasculaire. Gros plan sur un échantillon de sang testé pour l'homocystéine. L'échantillon est examiné au laboratoire par une personne portant des gants en caoutchouc.L’homocystéine est un produit de dégradation issu de la métabolisation de la méthionine, un acide aminé que l’on trouve davantage dans les aliments d’origine animale. Il n’a en soi aucune fonction dans notre organisme et, dans des conditions idéales, il continue à être dégradé. Toutefois, en cas de carence en vitamines B6, B12 ou en acide folique, ce processus s’enraye. Le taux d’homocystéine augmente. Les médecins considèrent que la valeur critique est de 8 mmol/l. Si le taux est plus élevé, la probabilité que l’homocystéine blesse les cellules endothéliales et laisse à long terme des cicatrices prédisposées aux dépôts de calcaire augmente. Les champignons vitaux comme le shiitake apportent une bonne aide dans ce domaine, car ils inhibent la formation d’homocystéine.

Comment reconnaître une artériosclérose ?

Guérir naturellement une calcification des artères est plus facile au stade initial de la maladie. Mais les personnes concernées ne se rendent généralement pas compte qu’elles souffrent d’artériosclérose pendant très longtemps. En effet, il n’y a pas de symptômes immédiatement perceptibles. Dans la pratique, il s’est donc avéré utile de rechercher différents facteurs de risque. Les personnes en surpoids constituent un groupe à risque important. Nous parlons ici d’un indice de masse corporelle supérieur à 25, ce qui concerne environ deux tiers des hommes et la moitié des femmes en France. En outre, ce sont surtout les fumeurs qui présentent un risque nettement plus élevé. En cas de suspicion d’artériosclérose, les médecins peuvent par exemple déterminer les taux de lipides sanguins ou utiliser l’échographie pour détecter les dépôts dans les vaisseaux. Au niveau des artères coronaires, la tomodensitométrie est le moyen de choix. Si la calcification des artères progresse sans que l’on s’en aperçoive, des signes diffus peuvent apparaître à partir d’un certain degré de gravité. Il s’agit notamment de
  • douleurs liées à l’effort
  • dysfonctionnements croissants (exemple : les poumons ont du mal à respirer)
  • sensations perturbées
  • Troubles de l’érection
Si la maladie progresse, des conséquences plus graves se font sentir. Nous souhaitons aborder brièvement ces dommages indirects. Il est toutefois important de souligner que la prévention constitue dans tous les cas la contre-mesure la plus efficace. En adoptant une alimentation équilibrée, en faisant suffisamment d’exercice et en vous aidant des champignons vitaux qui vous conviennent, vous pouvez réduire immédiatement et efficacement votre risque de maladies vasculaires graves.

Quelles sont les conséquences de l'artériosclérose sur la santé ?

Guérir naturellement l’athérosclérose est une approche prometteuse pour prévenir les graves séquelles de l’athérosclérose. En effet, en misant sur une alimentation naturelle très végétale, le sport, la détente et les remèdes naturels comme les champignons vitaux, on favorise sa santé à tous les niveaux. C’est vraiment important dans le cas d’une maladie vasculaire, car elle cause des dommages à de nombreux endroits différents du corps. Le rétrécissement des vaisseaux entraîne un manque d’irrigation sanguine de certaines régions, ce qui signifie en fin de compte un manque d’apport en nutriments. Dans le cerveau, cela peut par exemple entraîner une démence vasculaire. Les capacités cognitives diminuent drastiquement au fil du temps en raison du manque de soins. De même, l’épilepsie dite de la vieillesse cache souvent une artériosclérose non détectée.

Occlusions vasculaires et leurs conséquences

Le pire scénario de calcification des vaisseaux est l’occlusion complète des vaisseaux. Bien que les petites artères ou les capillaires soient les plus susceptibles de s’obstruer, ce sont les plus gros vaisseaux qui sont les plus susceptibles d’avoir des conséquences dramatiques en cas de défaillance. Les médecins parlent dans ce contexte de thrombose ou d’embolie. Alors que dans le cas d’une thrombose, le vaisseau se ferme également à l’endroit où le caillot s’est formé, dans le cas d’une embolie, le caillot continue à se déplacer à partir de son point d’origine jusqu’à ce qu’il rencontre, par exemple, un rétrécissement et y reste coincé. Dans la région entourant le cœur, ces rétrécissements sont synonymes de maladie coronarienne. Les personnes concernées remarquent souvent des symptômes diffus, tels qu’une sensation d’oppression ou des douleurs dans la poitrine, avant même l’occlusion définitive d’un vaisseau, l’infarctus. Dans le cas de l’infarctus du myocarde, l’artère se bouche alors complètement et le muscle cardiaque n’est plus alimenté à un endroit. Les tissus concernés peuvent alors se nécroser ou le cœur peut cesser complètement de fonctionner. Photo d'une femme prise de vertige, se tenant la tête et s'appuyant sur un cadre de porte.L’accident vasculaire cérébral ischémique ou infarctus cérébral est également un grand classique. Dans ce cas, l’approvisionnement en sang du cerveau est interrompu parce qu’un vaisseau se bloque. Selon la région, les personnes touchées perdent certaines capacités cognitives ou physiques. Pour éviter des dommages à long terme, le flux sanguin doit être rétabli le plus rapidement possible. La sténose de l’artère rénale, qui se traduit par l’obstruction d’une artère à l’intérieur des reins, est également fatale. Cela peut même se produire sans grands symptômes et n’aboutir à une insuffisance rénale qu’au fil du temps. Si le rein est complètement endommagé, les seules solutions sont la dialyse ou un don de rein. Les rétrécissements et les occlusions vasculaires sont fréquents dans la région pelvienne et provoquent des douleurs. Le phénomène d’occlusion des vaisseaux sanguins dans les jambes est également connu sous le nom de “maladie du lèche-vitrine”. Les spécialistes parlent de “maladie artérielle périphérique” (MAP).

Artériosclérose et hypertension artérielle

Comme nous l’avons déjà mentionné, l’hypertension et l’athérosclérose sont liées. Image d'une femme mesurant son taux de glycémie. Des valeurs trop élevées apparaissent sur l'écranAinsi, suite à une calcification des vaisseaux, la pression artérielle peut augmenter à un niveau malsain. D’autre part, les artères elles-mêmes souffrent d’une pression excessive, ce qui entraîne une augmentation de l’accumulation de plaques. Les éventrations qui peuvent se former sur les parois des vaisseaux en raison du décalage des pressions sont particulièrement dangereuses. Ces “anévrismes” sont très dangereux. Ils peuvent éclater et provoquer des hémorragies internes potentiellement mortelles. En principe, l’artériosclérose comporte toujours le risque que les vaisseaux se détériorent en raison de lésions internes, de raideurs et d’une pression sanguine excessive. Outre l’occlusion, il s’agit probablement de la conséquence la plus grave de la maladie vasculaire.

Quels sont les champignons vitaux qui aident à lutter contre l'artériosclérose ?

Les champignons vitaux ont souvent fait leurs preuves dans le passé pour soigner naturellement le durcissement des artères. Comme pour tous les problèmes de santé, les champignons médicinaux constituent un élément parmi d’autres dans le traitement de l’athérosclérose. Par exemple, il est essentiel de changer de régime alimentaire et d’opter pour des aliments végétaux aussi naturels que possible. Une activité physique suffisante et des pauses régulières pour se détendre constituent deux autres mesures importantes. Nous avons créé ci-dessous un aperçu des différents points de départ des champignons vitaux. Ils agissent en effet à différents niveaux contre les maladies vasculaires.

Atténuation de l'inflammation et du stress oxydatif

Les inflammations des parois internes des artères constituent souvent le point de départ des plaques. Les champignons vitaux possèdent différents composants qui ont un effet anti-inflammatoire et préviennent ainsi cette première étape vers une maladie vasculaire. Il y a d’abord les triterpènes. Ils exercent un effet anti-inflammatoire dans tout le corps et donc également à l’intérieur des vaisseaux sanguins. De plus, on trouve dans tous les champignons médicinaux les fameux bêta-glucanes et de nombreux autres composants qui, comme dans le cas de l’auricularia, stimulent la production de NO via la monoxyde d’azote synthase. Celui-ci a à son tour un effet apaisant sur l’inflammation des parois vasculaires. En outre, il inhibe la fixation et donc l’agrégation des thrombocytes. Les champignons vitaux réduisent donc le risque de thrombose et d’embolie. En outre, le NO a un effet vasodilatateur, ce qui permet de lutter contre l’hypertension, et est considéré comme un antioxydant. La stimulation d’une production accrue par le champignon médicinal auricularia est donc extrêmement positive pour notre santé à bien des égards. Accueil des champignons vitaux Reishi et Shiitake sur du bois rustiqueIl est prouvé que les champignons médicinaux sont riches en substances prébiotiques actives. Ainsi, ils prennent soin de la flore intestinale. C’est important pour prévenir les déséquilibres, voire les fuites. Un environnement intestinal perturbé et les problèmes métaboliques qui en découlent sont, avec la graisse abdominale, l’une des principales causes des inflammations persistantes. Ainsi, un intestin sain signifie toujours une certaine protection contre les maladies vasculaires. Les personnes ayant une flore intestinale diversifiée sont également moins enclines à l’obésité et à la formation de graisse abdominale. Leur système immunitaire est généralement plus fort, ce qui rend les inflammations et les infections moins probables. Outre les processus inflammatoires, ce sont généralement les radicaux libres qui causent des dommages aux cellules endothéliales dans les artères. Les champignons vitaux sont riches en substances antioxydantes et favorisent en même temps la formation d’antioxydants propres à l’organisme. Ils réduisent ainsi considérablement le niveau de stress oxydatif dans les artères et peuvent même contribuer à guérir naturellement le durcissement des artères.

Influence positive sur le métabolisme

Nous avons déjà évoqué le rôle du cholestérol, des triglycérides, de l’homocystéine et de la glycémie dans le développement de la calcification des artères. Différents champignons vitaux agissent précisément sur les processus métaboliques concernés et peuvent ainsi réduire le risque de formation de plaques. Certains champignons, par exemple, inhibent la synthèse du cholestérol par l’organisme, tandis que d’autres empêchent directement son absorption à partir de l’alimentation. Certains champignons médicinaux ont également un effet réducteur sur les triglycérides. Les champignons importants dans le contexte de l’artériosclérose, qui ont une telle influence positive sur les lipides sanguins et la glycémie, sont par exemple le reishi et le maitake. Pour que l’organisme puisse ajuster parfaitement le tonus vasculaire, il a besoin de divers micronutriments. Il s’agit par exemple du potassium, du magnésium et de l’acide folique. Les champignons vitaux sont riches en ces nutriments essentiels et constituent, rien que pour cela, un bon soutien pour notre santé. Ainsi, le maitake et l’agaricus bisporus, notamment, contiennent de grandes quantités d’ergostérol, un précurseur de la vitamine D2. Celui-ci est à son tour connu pour avoir un effet réducteur sur la pression artérielle. Il assure donc un certain soulagement des parois vasculaires, en particulier dans le contexte de l’hypertension. L’adénosine est un autre exemple de composant bénéfique pour la santé des champignons vitaux. Dans les champignons médicinaux, on le trouve à la fois sous forme pure et sous forme d’analogue. Il est connu des médecins pour ses effets stabilisateurs sur le cœur et la circulation. Il réduit la pression artérielle et améliore la circulation sanguine, en particulier dans la zone coronaire. Jusqu’à présent, l’adénosine ou un analogue correspondant a été détecté dans les champignons vitaux suivants : Auricularia, Cordyceps, Reishi, Shiitake et Agaricus blazei murill.

Détail des champignons vitaux individuels

Après ces effets positifs plutôt généraux des champignons médicinaux sur nos vaisseaux, nous souhaitons aborder six champignons de manière plus détaillée. Ils constituent le premier choix pour aider à guérir naturellement le durcissement des artères.

Shiitake

Le shiitake est connu par beaucoup comme un champignon comestible savoureux originaire d’Asie. Mais en plus de son arôme délicat, il séduit par son influence sur la santé. En ce qui concerne l’artériosclérose, on peut citer en particulierUn groupe de champignons shiitake frais sur fond blanc
  • Régulation des lipides sanguins, en particulier augmentation du taux de HDL
  • Réduction de l’acide urique
  • Inhibition de la formation d’homocystéine
  • stimulation générale de la circulation sanguine
  • Réduction du stress oxydatif dans les vaisseaux sanguins
En outre, le shiitake renforce le tissu conjonctif, qui constitue la couche la plus externe de nos artères.

Auricularia

L’auricularia fait partie des champignons vitaux qui ont un effet positif sur le flux sanguin. Il contient par exemple des bêta-glucanes et de l’adénosine et régule ainsi naturellement l’hypertension vers le bas. Grâce à ses propriétés antithrombotiques, il agit également comme un fluidifiant sanguin, mais sans le risque d’augmenter la tendance aux saignements. Il a une influence positive sur la microcirculation en dilatant les vaisseaux et en permettant ainsi au sang de circuler librement. En outre, l’auricularia est un champignon vital recommandé en cas d’artériosclérose en raison des propriétés suivantes :Champignons Auricularia frais sur fond blanc
  • Il augmente la NO synthase.
  • Il a un effet antioxydant et anti-inflammatoire.
  • Il réduit le cholestérol total et les triglycérides dans le sang.

Maitake

Le maitake est un bon choix pour les personnes souffrant d’obésité et de foie gras. En effet, il stimule globalement le métabolisme et favorise ainsi la perte de poids. Le maitake peut notamment faire baisser les triglycérides et le cholestérol total. Mais il empêche également le taux de HDL de baisser. Dans le même temps, il prévient l’accumulation de lipides dans le foie. En outre, le maitake
  • facilite l’élimination des plaques déjà existantes.
  • réduit l’acide urique.
  • anti-inflammatoire.

Chaque personne est unique !

Notre équipe expérimentée se fera un plaisir de vous conseiller en détail et gratuitement sur toutes les questions relatives à votre santé :

Reishi

Le reishi est un champignon vital qui permet de lutter contre les problèmes de santé liés au stress. Il a en effet un effet relaxant et réduit ainsi les éventuels symptômes de stress, ce qui signifie également, sur le plan physique, toujours moins de stress oxydatif. Il aide à mieux dormir et améliore également la saturation en oxygène du sang. Cela profite à tous les organes et aussi aux vaisseaux. En outre, le reishi peut Champignon Reishi séché sur fond blanc
  • prévenir l’apparition de nouveaux foyers d’inflammation.
  • réduire la pression artérielle et le cholestérol total.
  • réduire le nombre de cellules de mousse.
En particulier dans le cas d’une maladie vasculaire associée à une hypertension, une combinaison des champignons vitaux Reishi et Auricularia s’est révélée très utile.

Pleurotus

En bref, les propriétés bénéfiques du pleurote en cas de maladie vasculaire sont les suivantes :
  • Il a un effet antioxydant.
  • Il est riche en acide folique et en vitamines B. Ainsi, il favorise l’élimination de l’homocystéine en excès.
  • Il déploie un effet protecteur sur les vaisseaux sanguins.
Ainsi, le pleurote peut également aider à guérir naturellement l’athérosclérose.

Cordyceps

Le dernier champignon vital de cette série est le Cordyceps. On voit trois champignons Cordyceps séchés sur fond blancIl a déjà fait ses preuves dans la pratique pour soulager les troubles de la circulation sanguine. On sait également qu’il peut réduire le taux de lipides. De plus, il améliore la sensibilité des cellules à l’insuline, ce qui se traduit notamment par un taux de glycémie plus faible en moyenne.

A quoi faut-il faire attention lors du choix de champignons vitaux contre l'artériosclérose ?

Si vous souffrez d’une maladie vasculaire telle que l’artériosclérose, il est déconseillé de passer arbitrairement de vos médicaments actuels aux champignons vitaux mentionnés ici. Bien que les champignons puissent, dans une certaine mesure, guérir naturellement le durcissement des artères, le choix et le dosage des champignons médicinaux doivent être confiés à des professionnels. Dans un premier temps, contactez donc nos experts qui se feront un plaisir d’examiner avec vous votre situation médicale individuelle. En fonction de l’état général et des autres maladies, il est ainsi possible de faire une sélection réfléchie de champignons vitaux. De même, un dosage n’est jamais forfaitaire, mais toujours adapté à chaque cas. Bien que les champignons vitaux n’aient pas d’effets secondaires à proprement parler, certains effets secondaires peuvent apparaître au début de la prise. C’est pourquoi il est judicieux de toujours introduire les champignons progressivement.

Capsules de poudre de champignons sur une cuillère en bois posée sur un support en bois rustique. Des morceaux de reishi séchés sont posés à côté de la cuillère.La forme d’administration la plus simple s’est d’ailleurs révélée être la capsule. Elle est peu exigeante en termes de stockage et son dosage est extrêmement simple. De plus, la poudre de champignon contenue dans les capsules est protégée des influences environnementales telles que l’humidité. Cela permet d’exclure toute formation de moisissure qui passerait inaperçue.

La poudre de champignons elle-même doit impérativement provenir d’une champignonnière qui respecte les directives biologiques allemandes. Les champignons sont en effet les éboueurs de notre environnement. Cela signifie qu’ils absorbent et stockent toutes sortes de polluants et de toxines de leur environnement. Les champignons vitaux issus d’une culture conventionnelle peuvent donc présenter une concentration élevée de polluants, comme ceux contenus dans le substrat et les solutions nutritives conventionnels. En les prenant, vous finirez par faire plus de mal que de bien à votre santé.

En outre, un processus de séchage doux à 40 degrés Celsius maximum est indispensable. Les températures élevées détruisent les enzymes qui sont essentielles pour les effets bénéfiques des champignons médicinaux. Même le broyage des champignons séchés en poudre peut générer une grande chaleur. C’est pourquoi ce processus doit également être bien surveillé.

Obtenez des informations gratuites dès maintenant débloquer sur le thème "Artériosclérose

VOUS AVEZ DES QUESTIONS ?

Nous nous ferons un plaisir de vous consacrer du temps. Dans le cadre de notre consultation gratuite, nous répondons de manière individuelle et personnelle à toutes vos questions sur la santé sous :

Retour en haut